Désert marocain.

La sablothérapie : quand le sable soigne le corps

Connaissez-vous la sablothérapie ? Encore appelée la psammatothérapie, ou l’arénothérapie ? Cette pratique provient directement d’Algérie et du Maroc, et se répand petit à petit en Italie jusque dans les centres de thalassothérapie français. Votre parapharmacie en ligne vous dévoile tous les secrets de cette pratique au nom intriguant.

Désert marocain.

https://pixabay.com/fr/photos/d%C3%A9sert-maroc-dune-de-sable-sec-1270345/

Soigner par le sable

La sablothérapie est une médecine douce, qui consiste à recouvrir le corps d’une épaisse couche de sable chaud, afin que l’organisme profite de ses bienfaits. Le sable contient de la silice et du calcaire. Issus de débris de roches, résidus de coquillages, de coraux ou d’algues, ils lui confèrent de nombreuses vertus.

Véritable stimulateur de la circulation sanguine, la silice et le calcaire présents dans le sable sont de riches veinotoniques et soulagent les rhumatisme articulaires, l’arthrose, la lombalgie, ainsi que la polyarthrite. Le sable favorise également l’élimination des graisses et des toxines : à haute température, il augmente la sudation du corps, un peu comme si vous vous enfermiez dans un sauna. Mais la qualité principale du sable reste sa rugosité, qui élimine les callosités sur les pieds et les peaux mortes, à la manière du gommage. La présence d’oligo-éléments marins dans le sable est une richesse de vitamines pour la peau, et lutte contre les maladies cutanées.

Où pratiquer la sablothérapie ?

Au Maroc, ou en Algérie, c’est un véritable tourisme médical qui existe autour de cette pratique depuis quelques années, alors qu’elle était auparavant réservée aux locaux.
Au Maroc, l’endroit le plus réputé pour la sablothérapie c’est le désert de Merzouga. De juin à septembre, alors que le sable est chauffé par le soleil à 45 degrés, les curistes se font ensevelir pendant dix minutes, pour un prix de 5 à 10 euros par personne. Le temps est restreint pour éviter tout risque d’insolation et de déshydratation, et des médecins entourent les personnes pour plus de sûreté.

En France, les centres de thalassothérapie commencent à mettre en place des cabines spécialisées. L’individu est recouvert d’une légère couche de sable pendant vingt minutes. L’épaisseur de la couche n’est pas supérieure à trois centimètres, et les professionnels prennent soin de nettoyer les grains avant de les chauffer à 45 degrés. Si la pratique est plus longue que dans les déserts Nord-Africains, c’est parce que la température baisse au fur et à mesure que le temps avance, pour ne pas provoquer des brûlures de la peau. La température minimale atteint donc les 37 degrés. Cela est chaud, mais pas brûlant. Et cela procure un véritable soin complet du corps.

Prenez vos précautions

Il est important de ne pas essayer cette pratique seul·e, que vous soyez en visite à la dune du Pyla ou en plein rallye dans le désert du Sahara. Rester au soleil sans protection peut être nocif pour le corps et même la crème Prodigieuse boost de Nuxe, proposée par Pharmafutur et reconnue pour ses vertus très hydratantes, ne sauverait pas votre peau si vous aviez une mauvaise pratique de la sablothérapie. Par-dessus tout, les individus qui souffrent de problèmes cardiovasculaires, d’hypertension, d’hypotension ou encore de tout problème d’insuffisance respiratoire périphérique, de varices ou d’insuffisances rénales, se doivent de consulter un médecin avant de passer à l’étape de la sablothérapie, que ce soit à l’étranger ou en institut.

N’oubliez pas, avant de prendre votre rendez-vous ou votre billet de voyage, prenez vos précautions. Comme pour toutes les aventures dans lesquelles vous voulez vous lancer, il faut avoir connaissance des limites de son corps. Et enfin, il vous sera possible de profiter un maximum de votre futur bain de sable, sans en subir de graves conséquences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam